Non classifié(e)

Beaujolais: pour vos vacances, livrés sur place, découvrez les vins du Château des Bachelards à Fleurie

Des Vignes cultivées en bio et en biodynamie et un nouveau style de vins: de nouveaux codes grâce à des méthodes qualitatives de culture de la vigne et des vinifications.

Visiter la boutique en ligne —-> http://www.bachelards.com/boutique/

11,1 % des vignes de l’Union Européenne cultivées en bio en 2018

Suite aux chiffres sortis de l’agence Bio,  basés sur les données 2018, 11,1 % du vignoble de l’UE étaient cultivés en bio.

90 % du vignoble bio de l’Union européenne est localisés en Espagne, en Italie et en France. L’Italie est également le premier exportateur de vins bio. Elle a exporté 88 % de sa production en 2018. L’Espagne a exporté 91 % de sa production de vin bio en 2018 et la France 42 %.

Les données 2018:

  • 12,1% des vignes d’Espagne sont conduites en bio
  • 15,9% des vignes d’Italie sont conduites en bio
  • 12% des vignes de France sont conduites en bio

Source : https://www.mon-viti.com/filinfo/developpement-durable-rse/111-des-vignes-de-lunion-europeenne-cultivees-en-bio-en-2018

14 % de nos vignobles français en bio en 2019

Les chiffres sont sortis hier. Avec 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019 le marché français des produits bio se hisse à la hauteur de son homologue allemand, leader européen du bio, souligne Philippe Henry, président de l’Agence BIO.

Fin d’année 2019, plus de 5 500 exploitations supplémentaires sont engagées en bio, comptant l’emploi agricole bio à plus de 10 % des agriculteurs français. Convertir en 2019 l’équivalent de la surface agricole d’un département français à l’agriculture bio a permis de répondre à la demande sans augmenter la part des importations, poursuit l’Agence Bio, qui les chiffre à 33 % des volumes, restant stables.

La viticulture continue d’être dynamique dans sa conversion bio, avec une belle progression des surfaces de +23% liée à des conversions initiées en 2018, renforcées en 2019 : près de 21 000 hectares en 1ère année de conversion soit nettement plus que les 14 000 hectares engagés l’an passé.

Cela porte à plus de 14 % la part du vignoble de France conduite en bio.

Source : https://www.mon-viti.com/filinfo/vie-de-filiere/14-du-vignoble-francais-conduits-en-bio-en-2019

 

Vitivert continue de vous accompagner avec notre gamme de mélanges certifiés répondant aux besoins en « Engrais Verts et Couverts Améliorants » pour les métiers spécifiques de la VITICULTURE, l’ARBORICULTURE  biologique et traditionnelle.

FORMATION DE 3 JOURS : Maraîchage bio-intensif sur petite surface - Méthode J.M. Fortier

Lieu: Les Jardins de la Valette 12200 Sanvensa 

Date : du 6 au 8 juillet 2020

Public : porteurs de projet en maraîchage et maraîchers voulant optimiser leurs pratiques

Durée : 3 jours, éligibles Vivea

Le formateur :
Diplomé d’un BTS en horticulture option maraîchage et d’un BPrea en pépiniériste, Sylvain Couderc a développé ses connaissances en culture bio-intensive et en permaculture à travers ses voyages en Australie et Nouvelle-Zélande où il a pu s’immerger dans différentes fermes maraîchaires et permacoles.

Une rencontre avec Jean-Martin Fortier et Maud-Hélène Desroches en 2010 lors d’un stage au Québec l’a conforté dans son choix d’être maraîcher.
Fort de ces expériences et convaincu par la pertinence du système bio-intensif, il reproduit sur son exploitation les principes économiques et culturaux des Jardins de la Grelinette.
Installé en tant que chef d’exploitation depuis 2012 en Aveyron, Sylvain Couderc réussit rapidement à rentabiliser sa ferme.
8 ans de pratique en maraîchage bio intensif, il compte parmi les précurseurs de ce modèle en France qui est à la fois écologiquement soutenable, économiquement rentable et reproductible sous nos latitudes.

PROGRAMME DE LA FORMATION disponible sur le site :
www.lesjardinsdelavalette.com

Les cerises Bio arrivent!

Pourquoi utiliser des engrais verts en arboriculture?

– Pour l’amélioration de vos sols,

– Aérer et décompacter les différentes strates,

– Capter l’azote durablement,

– Remonter des minéraux et aligo-éléments,

– Lutter contre le salissement des parcelles,

– Protéger de l’érosion,

– Apporter de la biodiversité et un habitat durable aux insectes et abeilles et assurer des productions arboricoles biologiques saines, riches en protéines et minéraux.

Retrouvez nos mélanges Traditionnel ou Biologique sur notre site en ligne : https://www.vitivert.com/?s=arboriculture

Pourquoi utiliser les Engrais Verts en arboriculture?

Pour l’amélioration de vos sols, pour aérer et décompacter les différentes strates, pour capter l’azote durablement, pour remonter des minéraux et aligo-éléments, pour lutter contre le salissement des parcelles, protéger de l’érosion, apporter de la biodiversité et un habitat durable aux insectes et abeilles et assurer des productions arboricoles biologiques saines, riches en protéines et minéraux.

Les avantages des couverts végétaux

La gamme biologique des mélanges multi-espèces pour la vigne et l’arboriculture VITIVERT 100 % BIO est conçue pour accompagner efficacement l’ensemble des domaines arboricoles et viticoles, selon leurs spécificités de sols, de climats ou de variétés plantés. Les différentes espèces rustiques, durables, utilisées dans les mélanges prêts à être semés, permettent un départ rapide de l’implantation et un développement efficace du réseau racinaire attendu.

Pour le vignoble TRADITIONNEL, non bio, la gamme des mélanges multi-espèces pour la vigne et l’arboriculture VINIVERDE, utilise des semences traditionnelles, certifiées et non traitées. C’est pour vous la garantie de travailler dès le départ en agriculture, viticulture raisonnée. Vous protégez vos sols, vos récoltes et surtout votre propre santé et celle de vos collaborateurs des intrants chimiques. Une marque de respect environnementale et humaine exigée par une très large clientèle aujourd’hui.

Enfin, la gamme des mélanges multi-espèces MELLIFÈRES existe en version annuelle ou pluriannuelle. En version 100 % biologique certifiée, tout comme en version traditionnelle, non traitée. En arboriculture tout comme dans le vignoble, la présence des abeilles et autres insectes pollinisateurs est primordiale. Pour la pollinisation de vos cultures, pour la lutte naturelle des insectes prédateurs et non voulus, pour l’installation d’une biodiversité naturelle et indispensable en surface, mais surtout dans vos sols. Oui, car les insectes qui trouvent habitat dans vos sols, permettent durablement son aération, son décompactage, sa fertilité, la production de carbone et simplement la vie de vos parcelles. Nos mélanges sont authentiquement MELLIFÈRES et le grand nombre de fleurs nectarifères permettent d’offrir aux abeilles et insectes pollinisateurs une source saine de pollen sur une période étalée de 4 à 6 mois.

La présence des mélanges MELLIFÈRES agrémente vos parcelles de fleurs abondantes et magnifiques, atouts indéniables auprès de vos clientèles, surtout en Oenotourisme.

Enfin, devenez volontairement, naturellement et durablement un défenseur des abeilles.

 

Le froid est bon pour nous

La fin des fermentations et le début de l’Hiver

Le rythme des saisons c’est aussi ce qui me donne mon énergie et guide mes intuitions. A la fin de l’été correspond la préparation des vendanges tant attendues, l’automne nous permet de réaliser nos vinifications et donc de décider du style du millésime, puis de nourrir nos sols et enfin de terminer nos fermentations.

Et puis vient l’hiver avec le froid, le grand froid est même bienvenu: « hiver gelé, vermine trépassée » nous dit le dicton. Avec le début de la taille lorsque la végétation est toute endormie c’est le premier geste de notre prochain millésime, le 2020, comme deux mille vins. Quelle joie!

Selon la position des astres, 2020 verra un hiver pluvieux, un mois de février doux et puis à nouveau du froid au printemps avec probablement des gels matinaux dans la période des Saints de glace. A suivre.

En hiver les journées sont courtes à la vigne et nous rentrons tôt à la maison pour mieux réfléchir sur soi et le sens de la vie. La nature se repose aussi, elle prend des forces pour mieux éclore au printemps. La nature est décidément bien faite.

Le millésime 2019 a été très marqué par une sécheresse estivale qui a fait la une des journaux avec des images de vignes totalement desséchées. Mais notre culture bio et biodynamique a fait merveille et nos vignes n’ont pas montré le moindre signe de stress ce qui n’était pas le cas des vignes voisines en « AOC Chimie ».

Nos racines plongent profondément dans le terroir pour se nourrir alors que les vignes chimiques sont nourries par le haut et donc sur 30cm. A la moindre sécheresse, elles n’ont plus aucune réserve. Avec un état sanitaire parfait et par beau temps, nous avons pu récolter nos parcelles selon la maturité optimale de nos fruits.

Autre avantage de la biodynamie, les acidités ont été préservées ce qui donne un très bel équilibre à nos vins.

Ils sont désormais dans le cellier pour les deux prochaines années comme tous nos vins.

A bientôt.

Alexandra de Vazeilles, vigneronne.

Château des Bachelards

 

 

 

L’équipe Partner & Co vous partage cet article de Mme De Vazeilles.

Nous saluons pour son travail, Mme De Vazeilles. Le vignoble est certifié bio en 2007 et certifié biodynamique depuis 2015 par Demeter.

Depuis 2017 le Château des Bachelards est également labellisé « Fermes d’Avenir ».

Une belle collaboration depuis quelques années.

Nous vous souhaitons une belle saison.

Des couverts sous le rang

 

Emmanuel Chety est responsable technique du vignoble Anthonic, de 25 hectares en production, à Moulis en Médoc. “Depuis 10 ans, le vignoble était enherbé sur tous les inter-rangs, explique Emmanuel Chety. L’objectif est d’avoir les sols couverts toute la saison. Mais nous remarquions que le sol commençait à se fermer, que nous avions des espèces moins intéressantes et avec peu de diversité.” Depuis 2017, des couverts sont semés à l’automne après les vendanges un rang sur deux (en alternant chaque année) avec un mélange de céréales, légumineuses et crucifères. En saison, les couverts sont roulés pour faire un mulch d’herbe, avec un rouleau faca. “Si le couvert a mal levé, nous le tondons”. Sur d’autres parcelles, le mélange allemand Wolff est utilisé. Composé de 15 espèces différentes, dont les fleurs fleurissent à différentes périodes de l’année, il est laissé en place pendant 3-4.ans.

Gérer l’herbe sous le rang

« Sous le rang, nous souhaitons enlever l’herbe, car cela assure des traitements de qualité, car la zone fructifère est basse. Enlever l’herbe facilite aussi les vendanges et prévient le surplus d’humidité, propice aux maladies.” Emmanuel Chety admet passer de nombreuses fois en saison et souhaite diminuer ces interventions. “Outre la consommation de gasoil, l’impact sur la vie du sol, l’objectif aussi est d’éviter le maximum de casse sur les ceps.” Pour cela, en 2018, le domaine s’implique dans le projet Essor (1). Le désherbage mécanique du rang est comparé à deux modalités de semis d’espèces sous le rang (15 espèces, principalement locales, peu montantes) sur 0,5 hectare : la première par hydroseeding – pulvérisation d’un mélange d’eau, de pâte de cellulose et de semences – la seconde par un semoir mécanique de Vitimeca. Si besoin, le couvert sera entretenu par de la tonte interceps. “Au maximum une à deux fois par an. Nous évaluerons quelle technique fonctionne le mieux, si les espèces lèvent bien, si le couvert ne monte pas trop dans la zone fructifère.”

Perfectionner les techniques

Pour le semis avec le semoir Vitimeca, le sol sous le rang doit être travaillé, sans herbe, avec une terre meuble. Un outil brasse le cavaillon et une trémie avec diffuseur disperse les graines sur une largeur de 60 cm. Les premiers semis ont été réalisés en septembre 2019. “J’ai l’impression que le procédé doit encore être amélioré. Il me semble qu’il y a une zone morte autour des pieds où l’outil ne passe pas et où les graines risquent de moins bien s’implanter.” L’hydroseeding semble plus facile, mais nécessite de payer une prestation de service. Et le procédé est très gourmand en eau : pour 0,5 ha, 6 000 litres ont été utilisés.

 

 

https://vitisbio.fr/blogs/news/des-couverts-sous-le-rang

LE CHÂTEAU L'HOSPITALET GRAND VIN ROUGE CHOISI PAR LE PRÉSIDENT EMMANUEL MACRON POUR PROMOUVOIR L'EXCELLENCE DES VINS FRANÇAIS

Un exemple de grande réussite à l’international en viticulture Biologique Française,

nous accompagnons ce vignoble avec nos mélanges à la carte, c’est un immense honneur et plaisir de les féliciter pour leur réussite.

M. L’Hyver et l’équipe Partner & Co

 

 

 

https://boutique.gerard-bertrand.com

La production mondiale de vin bio augmentera dans tous les pays d'ici 2022

Sur la dernière newsletter du site mon-viti.com, on peut retrouver l’article qui vous présente l’augmentation prévue de la production mondiale de vin bio dans tous les pays d’ici 2020.

Dominateur, l’Espagne a 120 000 ha de vignes certifiées biologiques. Au sein de l’Europe, avec l’Italie, l’espagne est le principal pays producteurs de vin bio. La France se positionne en troisième position avec quelque 80 000 ha.

D’après les projections du cabinet anglais IWSR commanditées par l’interprofession SudVinBio, l’offre européenne devrait augmenter d’ici 2022. La croissance dans les trois pays leaders suivra le même rythme. En 2022, l’Espagne comptera 160 000 ha de vignes, la France 100 000 ha (contre 78 000 ha actuellement).

Pour découvrir les chiffres et les courbes de croissance du vin bio. Rendez vous sur mon-viti.com