Non classifié(e)

Calendrier lunaire biodynamique

  • Quel est l’intérêt d’utiliser un calendrier lunaire pour les travaux de jardinage ?
  • L’influence des rythmes lunaires sur les plantes apparaît comme une croyance traditionnelle, les influences des calendriers lunaires sont-elles encore valables de nos jours ?
  • Il existe de nombreux calendriers lunaires, pourquoi choisir le Calendrier biodynamique ?
  • S’il est très complet, ne devient-il pas très compliqué ?

Les réponses sur cette Vidéo Youtube

thumbnail of offre d’emploi vrp

La taille du marché chinois du vin va presque doubler en 2026

Selon Global Data, le marché chinois du vin devrait passer de 268,6 milliards de RMB (42 milliards de dollars) en 2021 à 462,4 milliards de RMB (72,2 milliards de dollars) en 2026, enregistrant un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 11,5 %, car la reprise des activités économiques et sociales stimulera les ventes de vin sur place et hors établissement.

Cela signifie que les dépenses par habitant pour le vin en Chine doubleront presque les dépenses moyennes en Asie-Pacifique d’ici 2026, mais resteront inférieures à la moyenne mondiale de 84,3 dollars, selon la société de données.

Pour lire l’article complet

Brigitte Chevalier livre ici ses ambitions pour la création des vins du domaine : faire parler les spécificités du terroir, valoriser le potentiel des schistes et jouer avec les assemblages et les millésimes pour élaborer des vins aux caractères distincts.

LE SCHISTE, SPÉCIFIQUE
Les vins issus de schistes ne sont pas dans une démonstration de puissance tannique mais dans l’élégance, la douceur des tanins, la subtilité, un toucher de bouche aérien et une minéralité non crayeuse. L’expression de ces roches est délicate et fragile, de nombreuses pratiques peuvent le masquer ou le déformer. Il faut éviter les pièges des masqueurs de terroirs, que sont l’élevage en barrique, la sur-maturité et la sous-maturité, le passerillage de certains grains, la dilution en cas de vigueur mal maîtrisée. C’est ainsi que s’illustre la différence entre les vins issus de sols de schiste, peu répandus dans le monde viticole et les vins issus de sols argilo-calcaires, très nombreux : l’expression en bouche est très différente.

QUELS VINS À CÉBÈNE ?
Notre motivation a toujours été de créer plusieurs profils de vin, distincts. Nous voulons tenter d’exprimer les différentes facettes de nos terroirs, en respectant l’énergie et la diversité de notre environnement haut-languedocien et la spécificité de nos terrains. Dans notre travail de création notre attention se porte plus sur la recherche d’équilibre en bouche et la personnalité du vin au niveau de son expression aromatique et minérale. L’approche par l’analyse sensorielle est un outil intéressant pour nous, que nous pratiquons comparativement avec la rétro-olfaction. Grâce à cet éclairage nous comprenons mieux nos assemblages mais aussi leur évolution à venir en bouteille.

UNE GAMME DIVERSIFIÉE
Au fur et à mesure de l’acquisition des parcelles de vignes, avec chacune leurs particularités, nous avons adapté nos méthodes de travail pour essayer de capter dans nos bouteilles le potentiel de chaque raisin.
– À La Venvole, un premier vin, croquant mais complexe, à la personnalité Faugères marquée, pour une consommation décontractée à l’image de son étiquette. À boire frais, assez jeune. Les carignans jeunes apportent à l’ensemble vivacité et jus.
– Les Bancèls, un rouge qui va exprimer son exposition nord, sur schiste, en altitude. La fraîcheur de ses arômes et son harmonie en font sa personnalité. Il va s’enrichir avec l’élevage en bouteille. Élégant et persistant.
– Belle Lurette, une cuvée issue en grande majorité de vieilles vignes de carignan. Ce cépage est flatté par l’élégance des sols de schiste.
– Felgaria, un vin rouge de grande garde, aux arômes complexes et au toucher de bouche soyeux. Pour des repas raffinés. Le mourvèdre exprime ici toute sa grandeur sans passer par des tanins ingrats dans sa jeunesse.

 

Article Vitisbio à lire dans son intégralité ICI.

Nouveaux millésimes Gérard Bertrand

Récit de deux grands vins, Clos du Temple et Clos d’Ora racontent, chacun à leur manière, l’histoire d’une singularité. Aujourd’hui, ils dévoilent leur nouveau millésime.

Terre, temps, transcendance

Conçu comme un sanctuaire, Clos du Temple est un vin rosé unique au monde. Né dans le terroir historique de Cabrières, il symbolise la quintessence depuis 2018. Un équilibre parfait et une grande fraîcheur aromatique associant 4 cépages rouges (Grenache, Syrah, Mourvèdre, Cinsault) à une touche de cépage blanc (Viognier). Pour son nouveau millésime 2021, Clos du Temple promet une expérience unique, d’une grande fraîcheur aromatique.

 

Paix amour et harmonie

Il est le rouge profond au royaume de la Syrah. Portrait d’un vin de grande garde, Clos d’Ora symbolise la connexion entre les règnes du minéral, du végétal, de l’animal et de l’humain. Puissant et élégant, il séduit avec un assemblage typiquement Méditerranéen : Grenache, Syrah, Mourvèdre, et un soupçon de Carignan. Cette année, pour son millésime 2019, la Syrah se démarque particulièrement, de quoi ravir les palais les plus exigeants.

 

BOUTIQUE

Le château l'Hospitalet Fête les Mamans :-)

Le 29 mai, nous célébrons nos mamans, ces héroïnes du quotidien qui nous sont chères.

Dîner gastronomique, séjour au cœur des vignes, soin sur-mesure…

Et si cette fois, vous lui mettiez une touche d’extra dans l’ordinaire ?

Idées cadeaux 

Le Nashi : Le paysage viticole vu par Myriam Laidet

Doctorante par le projet dans le domaine du paysage

Myriam Laidet a intégré en septembre dernier le programme de doctorat par le projet de l’école doctorale Arts, Humanités, Sciences sociales, au sein du Laboratoire de recherche en projet de paysage (Larep) de l’École nationale supérieure de paysage, pour y réaliser une thèse dans la mention paysage. Nous l’avons rencontrée le 1er mars afin qu’elle nous présente son parcours professionnel, son projet de thèse et ce qui le lie au paysage et aux thèmes portés par le Larep.

Voici un extrait de sa rencontre au grand carré du potager du roi. Pour retrouver l’article dans son intégralité

Quel est le sujet de votre thèse ?

Je réalise actuellement une thèse sur le paysage culturel viticole dans le bien Unesco du Val de Loire et je vais travailler à sa caractérisation et à sa mise en valeur à partir de quatre sites pilotes. Je vais utiliser notamment la méthode du plan de paysage et je vais poser l’hypothèse suivante : un plan viticole de paysage peut-il accompagner l’AOC (appellation d’origine contrôlée) dans le renforcement de la résilience d’un vignoble et de la reconnaissance de sa valeur culturelle ?   

Je vais tenter de démontrer que le paysage viticole est une valeur culturelle et qu’elle peut fonder une stratégie publique de protection et de valorisation de ce vignoble. J’ai choisi cette approche car, entre 1997 et 2015, 14 vignobles – la Bourgogne, la Champagne, Saint-Émilion, Langhe-Roero Monferrato, Cinqueterre, le val d’Orcia (Italie), la vallée du Haut-Rhin moyen (Allemagne), les terrasses de Lavaux (Suisse), la vallée de la Wachau (Autriche), la région de Fertö Neusiedlersee (Autriche / Hongrie), la région de Tokaj (Hongrie), la vallée du Haut-Douro et l’île du Pico dans l’archipel des Açores (Portugal) et le Val de Loire (dont la vigne est une composante du bien) – ont été inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco. Cette inscription montre que la valeur culturelle du paysage viticole est reconnue. Elle est fondatrice du vignoble et pourrait lui permettre de mieux exister, d’être plus visible et sans doute d’être plus résilient à terme au changement climatique.

Le Val de Loire est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2000. La vigne est une des quatre composantes du paysage, en lien avec la culture fluviale, l’art des jardins et des parcs, et la qualité de ses châteaux et de ses villes.

Je cherche à approfondir les spécificités de la valeur culturelle de la vigne en Val de Loire. Concrètement, je vais explorer le fait que cette valeur est rattachée à la fois au fleuve, car la Loire, par son écosystème et son histoire fluviale, détermine l’évolution du vignoble, et au fait d’être très marqué par la culture du jardin (XVIe-XVIIe siècle) et du parc paysager (XVIIIe-XIXe siècle). En effet, avec la transformation des « maisons aux champs » en hôtels de villégiature intégrant la composante viticole dans leur parc, il y a eu une évolution du jardin au parc. La valeur universelle exceptionnelle du bien Unesco sur le site de Savennières – Béhuard (Maine-et-Loire), vue oblique, 2016 – crédits : Mission Val de Loire Patrimoine mondial (L.-M. Coyaud – M. Laidet) & J.-M. CurvaleLe site qui démontre le mieux cette hypothèse est Savennières, une appellation au sud d’Angers qui s’étend sur 300 hectares et qui englobe 17 lieux de villégiature avec leurs jardins et leurs parcs. La trame paysagère de Savennières témoigne de l’évolution de la fabrique viticole au fil des siècles. Cette réalité est à rapprocher du constat que le Val de Loire possède le taux le plus élevé de vignerons engagés dans des démarches de certification environnementale (plus de 80 %).

L’héritage aurait-il joué un rôle dans la gestion du vignoble ?

Cuvée 100 : un vin hommage reliant 4 générations

La journée de la Femme est un moment privilégié pour rendre hommage au rôle des femmes dans l’histoire.

Paule, grand mère de Gérard Bertrand planta la première vigne de carignan, un cépage roi de l’appellation Corbières en 1920. Aujourd’hui centenaire, cette parcelle révèle le meilleur potentiel de son terroir et le savoir-faire unique de la famille Bertrand.

Riche, dense, mais d’une douceur infinie, la Cuvée 100 révèle l’ultime potentiel du Carignan et lui apporte complexité et longueur.

Découvrez cette cuvée hommage sur le site Gérard Bertrand

Osez de nouvelles saveurs...

Avec sa structure et son équilibre particulier entre sucre, alcool et acidité, les vins doux naturels offrent des accords mets & vins originaux, comme c’est le cas avec le chocolat noir.

Le chocolat noir se marie idéalement avec ce type de vin. Son acidité offre un subtil rappel, alors que son amertume vient contrebalancer le sucre du vin, le tout venant trouver un délicieux point d’équilibre. Alors, la prochaine fois que vous servirez un dessert à base de chocolat, n’hésitez pas à ouvrir une bonne bouteille de Muscat ou de Banyuls.

Et pour d’autres pistes de mariages de saveurs, vous trouverez de merveilleux accords avec les tartes aux noix, les fromages, notamment avec ceux de la famille des bleus, ou encore avec des plats épicés.

Retrouvez la collection de vins doux naturels ICI 

Pour la Saint Valentin dites je t'aime avec un Saint-Amour du Château des Bachelards

Au Château des Bachelards on part du principe que c’est la Saint-Valentin tous les jours de l’année et on se le dit autour d’un bon verre de vin.

Le Saint-Amour naît sur un terroir de l’ère primaire  -350 millions d’années avant JC – et ses granites dégradés ce qui lui donne la finesse que vous aimez dans les grands Bourgognes, ainsi qu’un coté épicé que vous adorez dans la syrah du Rhône nord, et une grande longueur qui elle est apportée par une agriculture bio et biodynamique certifiée Demeter et Biodyvin.

Les vins sont droits et sans défauts.

 

Boutique en ligne 

Bravo pour votre travail Madame la Comtesse